Livres disponibles aux éditions Le Mastin

Les Guerres de Vendée à Châtillon-sur-Sèvre

Partager :

FacebookTwitterEmail this page


Partager :Livre disponible : « Les Guerres de Vendée à Châtillon-sur-Sèvre », Tome 2 (2019)Pour commander cliquer ici Pour en savoir plus cliquez-ici Pour commander cliquer ici

Continuer la lecture

La Révolution Française à Châtillon-sur-Sèvre (Mauléon Deux-Sèvres)

Partager :

FacebookTwitterEmail this page


Partager : « La Révolution Française à Châtillon-sur-Sèvre », Tome 1 (2018) Pour commander cliquer ici Pour en savoir plus cliquez-ici

Continuer la lecture

L’ascension d’une famille de notables Mauléonais du 17e siècle, les Jouault de la Barre

Partager :

FacebookTwitterEmail this page


Partager :Les Jouault font partie de ces familles totalement inconnues qui surgissent du passé à la faveur de recherches dans des archives inexplorées jusque là. Les papiers de cette famille sont soigneusement rangés et répertoriés aux archives de La Vienne. A travers une demi douzaine de dossiers, on plonge dans la vie des familles Jouault mais aussi dans celle des Nollin, des Jaudonnet, des Bodin, des Chauveau, etc. Les Jouault étaient déjà installés à Saint-Jouin-de-Mauléon dès le début du 17e siècle. Ils figuraient parmi les bourgeois, notables de la paroisse. Nous pensons que leur activité d’origine était celle de tanneurs

Continuer la lecture

A Mauléon (79), l’instruction des enfants a longtemps été très secondaire

Partager :

FacebookTwitterEmail this page


Partager : Avant la Révolution, l’instruction n’était pas le point fort à Mauléon. Quand des collèges existaient depuis des années à Thouars, à Bressuire, à Beaupréau, etc, il n’y en avait pas dans cette petite cité administrative pour ouvrir l’esprit des enfants des familles les plus modestes à la lecture, à l’écriture, au calcul ; à la connaissance. Le duc de Châtillon avait pensé à l’hôpital et à construire un « palais » au château, mais pas à l’éducation des enfants. Il avait pourtant été le gouverneur du Dauphin (futur père de Louis XVI) avant de tomber en disgrâce sur ordre du

Continuer la lecture

Carrosserie Matignon de Mauléon (79) à Cholet (49), une discrète aventure automobile

Partager :

FacebookTwitterEmail this page


Partager : Les spécialistes de l’histoire automobile des Deux-Sèvres semblent être passés totalement à côté. La Carrosserie Matignon ? Son nom ne figure pas dans le livre « La Mémoire de l’automobile » de Jean-Luc Ribemon qui consacre pourtant tout un chapitre aux constructeurs des Deux-Sèvres. Il y est logiquement question de Gaston Barré (qui, précisons-le, est Choletais), constructeur à Niort, d’Adrien Morin et de sa marque Tuar, de la sportive Venturi et de l’incontournable Heuliez. Mais pas du Mauléonais Matignon. La famille Matignon n’affiche certes pas le même pedigree de charrons que le voisin Heuliez de Cerizay. Son aventure dans cette

Continuer la lecture

Pélagie-Céleste était-elle la fille illégitime d’un duc ou d’un procureur ?

Partager :

FacebookTwitterEmail this page


Partager :Depuis plus de 40 ans, Yves Maudet, référence historique du BRHAM pour de nombreux Mauléonais, cherche, fouille, rassemble, et partage. Parmi ses innombrables trouvailles se trouvent les papiers de Baudry du Plessis, le régisseur du duché-pairie pour le compte de la famille de Châtillon. Le document dont il est question ici se trouverait aux Archives nationales. La liasse contient plusieurs éléments dont une quittance qui éclaire un peu la vie quotidienne de nos ancêtres. Ainsi, en 1786, une lingère nommé Louise Turpault, reconnaît élever aux frais de l’administration, une jeune fille au moins depuis 1781. L’ « Etat général de

Continuer la lecture

Gaston Abonneau (1925-1991), artiste peintre Nueillaubrais multi-facettes

Partager :

FacebookTwitterEmail this page


Partager :Même en cherchant bien sur internet, il n’est pas facile de trouver une fiche biographique détaillée consacrée au peintre Nueillais Gaston Abonneau (1925-1991). Il n’a notamment pas droit à sa page sur Wikipedia. Sur le site de sa ville natale Nueil-les-Aubiers, une petite recherche ne renvoie aucun résultat… C’est dommage car cet artiste multi-facettes a connu un joli succès dans les années 50-60 auprès des critiques d’art lorsqu’il était en activité dans son atelier de la place Jeanne d’Arc à Nueil. Et à Nueil-les-Aubiers, les souvenirs sont encore vivaces à son sujet. Nous empruntons au journal La Nouvelle République

Continuer la lecture

Les Mounier, une famille de patriotes modérés au coeur de la Vendée militaire

Partager :

FacebookTwitterEmail this page


Partager :Le site internet Cimetières Mellois invite, à sa façon, au voyage dans l’histoire des Deux-Sèvres. A la rubrique Saurais, commune du sud du département, il est question de la famille Mounier. Outre un court descriptif de la généalogie de cette famille, nous pouvons découvrir la tombe de Maurice-Théodore-Casimir Mounier, ingénieur en chef des Ponts et Chaussées, officier de la Légion d’honneur, décédé en 1863. Son épouse s’appelait Marie-Henri-Elisabeth Chopin d’Arnouville (-1880). Leur fils, Théodore, décédé à l’âge de 28 ans, repose à leurs côtés. Quel rapport avec Mauléon ? La famille Mounier « de Roumefort » est venue de Charente pour

Continuer la lecture

Protégé : Savary de Beauregard, successeur des Cousseau de L’Epinay à Mauléon

Partager :

FacebookTwitterEmail this page


Il n’y a pas d’extrait, car cette publication est protégée.

Continuer la lecture
Uncategorized
Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

La famille d’Escoubleau et la maison noble de Sourdis à Mauléon (79)

Partager :

FacebookTwitterEmail this page


Partager :Sourdis est un des lieux les moins connus de Mauléon. Il est pourtant d’un des sites les plus emblématiques de la commune. Il s’agissait autrefois d’une des principales seigneuries de la paroisse de Saint-Jouin. A l’époque médiévale, il n’y avait pas trente-six maisons nobles dans ce secteur. Outre La Blandinière, La Touche-Salboeuf, Le Bois-Fichet… le Sourdis figurait bel et bien dans la liste des anciens lieux nobles du Mauléonais. Fait assez unique ici, c’est la même famille qui sans discontinuer, a possédé ce lieu pendant plus de 600 ans, du 13e siècle jusqu’au milieu du 19e siècle au moins.

Continuer la lecture

Jacques Moigas, avocat feudiste, contributeur zélé des Affiches du Poitou

Partager :

FacebookTwitterEmail this page


Partager : « Mademoiselle Moigas » bienfaitrice de «  la chapelle du Pont à Mortagne » est citée dans des dizaines d’articles relatifs à l’histoire de Mortagne-sur-Sèvre. C’est en demandant l’obole, installée au bout du pont de cette commune, qu’elle serait parvenu à rassembler une somme suffisante pour réédifier la petite chapelle en question, détruite lors des guerres de Vendée. Mais la vie de cette « personne dévote » ne semble avoir guère plus intéressé ses contemporains pour qu’on puisse au moins lui donner un prénom, un père, une mère et peut-être, qui sait, des frères et des soeurs. Il est rare en tout cas

Continuer la lecture

Pierre Thibault, sieur de la Gourmonière, sénéchal de la baronnie de Mauléon en Poitou

Partager :

FacebookTwitterEmail this page


Partager :L’éparpillement et la destruction des archives de Mauléon n’aident pas pour se faire une idée claire de la vie quotidienne dans la cité au 17e siècle ou même au 18e jusqu’à la Révolution. La découverte ici et là de quelques mentions d’individus ayant vécu à Mauléon est propice à se lancer en quête d’informations à leur sujet. C’est le cas de Pierre Thibault. On rencontre son nom incidemment dans des actes notariés des années 1640 relatifs à une autre famille peu connue de Saint-Aubin-de-Baubigné, les Gaynard des Roberdières. Dans ces actes, Pierre Thibault est cité d’abord comme sénéchal de

Continuer la lecture